Mozilla et les DRM

http://leomca.github.io/2014/05/15/Mozilla-and-DRM.html

Je vois et je lis beaucoup de billets, de messages, de cris et également d’applaudissements quant à cette affaire. J’ai mis plusieurs dizaines d’heures avant de pouvoir me forger un véritable avis.
Tout compte fait, je vous propose ci-dessous une traduction d’un billet de Leo McArdle sur le sujet.


La réaction de la plupart des gens quant à la débacle Mozilla et les DRM me donne envie de me cogner fermement, encore et encore, la tête contre la surface de mon bureau — ce qui n’est pas une très bonne idée quand on est submergé par les examens. J’expliquerai pourquoi dans une minute, mais d’abord, si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devriez vraiment prendre un instant et lire les articles de Mitchell [Baker] sur le blog de Mozilla, et d’Andreas [Gal] sur Mozilla Hacks.

Ça y est ? Bien. Maintenant allons-y pour les raisons qui me poussent à vouloir me cogner moi-même.

1. Les gens qui ne lisent pas (ou qui ne prennent même pas la peine de lire)

La majorité des critiques vient de ceux qui ne se sont même pas embêtés à lire et comprendre ce que Mozilla a écrit sur le sujet. S’ils l’avaient fait, nous n’aurions aucune plainte concernant Mozilla qui forcerait les utilisateurs à utiliser les DRM, qui intégrerait du code propriétaire, ou qui « renoncerait » à la liberté des utilisateurs et leurs droits.

Comme vous le savez après avoir lu ces deux articles, tout ce qui va se passer, c’est que le CDM d’Adobe (Content Decryption Module, n.d.t.) va être implémenté à la manière d’un plugin particulier, optionnel, et contrôlé.

Je dirais que ce n’est pas bien différent de Flash, mais ça le sera. Ce sera plus sécurisé, et vraisemblablement beaucoup moins bugué (étant une « fonctionnalité » de Firefox). Une fois que Firefox aura implémenté l’EME, il n’y aura vraiment plus de raison pour que Flash ou Silverlight continuent d’exister. Bien sûr, cette manière de faire craint. Mais je pense que Flash craint encore plus.

Quant à Mozilla qui « renoncerait » : Mozilla ne peut être influente, que si elle a de l’influence. La source principale de l’influence que peut exercer Mozilla est le nombre d’utilisateur de Firefox, qui n’est actuellement pas très élevé. Ne pas implémenter EME n’y aidera en rien. Comme d’autres l’ont dit, ce n’est pas sur cet obstacle qu’il faut buter (this is not the hill to die on, v.o.).

Tout cela me mène à mon second point :

2. Les gens qui utilisent Chrome

L’un des meilleurs tweets que j’ai pu trouvé sur le sujet était celui de quelqu’un menaçant de passer à Google Chrome à cause de cela. Je pense que l’ironie est évidente ici.

Et encore, ce qui m’étonne le plus n’est pas tant ces gens qui menaçent de passer de Firefox à Chrome, mais plutôt ceux qui utilisent déjà Chrome et qui veulent que Mozilla protège leurs droits.

Google est une compagnie à but lucratif qui existe pour exploiter les données des utilisateurs. Google a collaboré avec la NSA. Google, avec Microsoft et Netflix a aidé à l’adoption de l’EME. Pourquoi, alors, voudriez-vous donner votre soutien à Google en utilisant Chrome ?

La seule chose, et la plus simple, que vous puissiez faire pour soutenir Mozilla est d’utiliser Firefox. Cela donne à Mozilla l’influence dont elle a besoin.

3. Les gens qui pensent que Mozilla peut à elle seule « changer l’industrie »

Je déteste les DRM autant que vous et je pense que les droits d’auteur sont fondamentalement obsolètes — c’est pourquoi je suis un membre du Parti Pirate, c’est pourquoi je donne à l’ORG (the Open Rights Group, une organisation à but non-lucratif basé au Royaume-Uni, n.d.t.) et à l’EFF, et c’est ainsi que je m’attends à du vrai changement.

Mozilla ne peut changer l’industrie qu’avec le soutien des utilisateurs. Et les utilisateurs se fichent des DRM, ils veulent des vidéos en ligne qui fonctionnent. On l’a clairement constaté avec WebM et H.264.

Il y a du pain sur la planche, mais ce ne sera pas possible si Mozilla perd de son influence, et ça ne pourra se faire qu’avec le soutien d’autres organisations.

Les utilisateurs veulent les DRM. Alors nous devrions leur donner les DRM. Ça ne veut pas dire que Mozilla soutient les DRM. Et ça ne veut pas dire que Mozilla ne peut éduquer les utilisateurs sur ce que signifient les DRM (et il y a de très bons signes qui montrent que cela fasse bientôt partie de Webmaker.)

En conclusion

Ne soyez pas déçus de Mozilla.

Soyez déçus de Google, Microsoft, et Apple pour l’avoir implémenté en premier, et pour avoir forcé la main à Mozilla.

Soyez déçus de Netflix et ses amis (ce qui inclut, de manière surprenante, la BBC !) qui soutiennent et poussent le support des DRM sur le web.

Soyez déçus de vos élus qui créent un environnement où il est potentiellement illégal de dire quoi que ce soit à propos des DRM.

Maintenant sortez, éduquez les utilisateurs à propos de ce que DRM peut bien signifier, et de pourquoi est-ce que c’est mauvais. Utilisez Firefox, et donnez de votre temps ou de votre argent à Mozilla afin de lui fournir l’influence dont elle a besoin. Soutenez des organisations (EFF, ORG, FSF, FSFE) et les partis politiques qui représentent vos points de vue sur les DRM et la réforme du droit d’auteur.

Ce n’est en aucun cas la fin de la bataille contre les DRM et le droit d’auteur — ce n’est que le commencement.

Niléane